Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Adhésion au groupe : Accès restreint
Visibilité : Lecture : Public
Espace d'échanges pour construire un parcours pédagogique de formation aux compétences numériques



Compte-rendu de la réunion du 19 septembre 2013 - Présentation CDC aux OPCA   Lecture : Public, Modification : Groupe: Parcours pédagogique Phase 3

Télécharger en PDF Page lue par 10 membre(s) et 15419 affichage(s)

Dernière mise à jour le 27 Février 2014 par Stéphanie Lucien-Brun

Cahier des charges « Formation compétences numériques »

Réunion du 19 septembre 2013

13:30 – 15:30

salle Léman - 4ème étage – Hôtel de Région

Support visuel de la présentation en fichier téléchargeable

Sommaire

 

1.Synthèse

La réunion présentait un parcours de formation innovant sur les compétences numériques professionnelles. Très concrètement, à l’issue de cette formation, le formateur pourra construire des séquences pédagogiques en intégrant le numérique (en présence, à distance), développer une veille adaptée à ses besoins, gérer son identité professionnelle, etc.

Suite à la présentation, les OPCA présents trouvent pertinent la démarche et l’analyse du marché, sont vraiment intéressé par l’innovation pédagogique. Mais cela nécessite d’impliquer d’autres acteurs (fédération professionnelle, directeur d’établissement) dans le financement. De surcroit, il faut valider l’imputabilité de la démarche. Choix a été fait de recontacter les OPCA puis de proposer une feuille de route commune.

2.Contexte et objectifs de la rencontre

Depuis le mois de janvier 2013, des membres de la communauté de pratiques (CoPs) "Culture numérique" du réseau Formavia, porté par la Région Rhône-Alpes, travaillent à la rédaction d'un cahier des charges pour soutenir le développement d'une offre de formation régionale "Compétences numériques professionnelles".

Ce cahier des charges est porté par les membres de la communauté qui le livrent à tous en septembre 2013 – la faisabilité d'un groupement pour y répondre n'est pas assuré, et dépendra, notamment de l'avancement du modèle économique. Avant d'aller plus loin, les membres de la communauté souhaitent échanger avec les OPCA sur leur intérêt pour cet type d'offre et sur l'opportunité de construire un groupement.

La présentation est téléchargeable en ligne.

3.Acronyme et définitions

Cette présentation s’appuie sur différents dispositifs nationaux ou régionaux. Pour faciliter la lecture de ce compte rendu, voici une liste des termes employés et leur définition.

FormaVia : c’est un réseau finance et piloté par la Direction de la Formation Continue (DFC) de la Région Rhône-Alpes, visant à développer les compétences et la culture numérique des professionnels et des stagiaires. FormaVia héberge et anime plusieurs communautés et projets.

Communauté de pratiques : chaque communauté s’assigne un projet. La participation y est libre et ouverte à tous. L’ensemble des productions doit être publié sous licence Creative Commons (By-SA).

Licence Creative Commons (By-SA) : avec cette licence, l’auteur (en l’occurrence les auteurs) garde la propriété intellectuelle (droit inaliénable) mais autorise des tiers à enrichir, transformer, voire de faire commerce, de prendre tout ou partie de la production pour son usage sans demander l’autorisation. Par contre, il a l’obligation de garder la même licence, donc interdiction de privatiser cette production.

B2I adultes : Le B2I adulte est un brevet délivré par les académies et qui attestent de compétences numériques. Le B2I adultes est plus complet que le PCIE très bureautique.

C2I : ce certificat atteste de compétences numériques avancées. Il est inclut dans tous les cursus étudiant Bac + 3. Les études montrent que les étudiants ne sont pas si à l’aise que cela avec les technologies pour rechercher de l’information et réaliser une veille, travailler de façon collaborative ou de protéger son identité numérique.

C2i2e : C’est un C2I de niveau 2 à vocation professionnel. Le C2i2e concerne les métiers de l’enseignement et de la formation principalement. Il existe des C2I2 pour les métiers de la santé, du droit, de l’ingénierie, du développement durable.

MOOC (Massive Open Online Course) : C’est une formation massive (plusieurs milliers, voire dizaine de milliers d’inscrits), ouverte puisque tout le monde peut s’y inscrire et la plupart du temps gratuite, qui se déroule en ligne avec un début et une fin, mais aussi des évaluations. Le phénomène MOOC explose partout dans le monde. En France, les premiers datent de 2012 avec les deux plus emblématiques : ItyPa et Gestion de projet de centrale Lille.

ITYPA : Le MOOC Itypa 2 se déroule d’octobre à décembre et propose aux participants de construire son espace personnel d’apprentissage.

4.Introduction

Points introduits par François Duport

Le réseau FormaVia est financé et piloté par la Direction de la Formation Continue de la Région Rhône-Alpes. Le travail des acteurs des communautés Formavia s'organise en coopétition. Ils sont « concurrents » mais s'engagent dans des formes de partenariats autour de projets qui contribuent à les renforcer dans leurs propres actions et dans des actions plus ambitieuses.

A titre d'exemple, les réflexions menées dans le cadre d'un déploiement élargi du B2i Adultes ont mené au lancement d'une plate-forme en ligne competencesnumeriques.formavia.fr.

Ainsi, dans le groupe « B2i Adultes », les membres de Formavia sont à 80% des Organismes de Formation et 20% des Espaces Publics numériques – soit 58 membres en ligne issus de 40 structures et trois formateurs indépendants. Ce travail s'est fait en collaboration avec la communauté « B2i Adultes » de FormaVia et la DAFCO.

Points introduits par Laurence Achdou

La Région ne peut intervenir directement sur la formation des formateurs, mais peut impulser une dynamique positive pour la formation des acteurs autour des compétences numériques via les appels d'offres de la Région et la nécessité que les formateurs impliqués dans des dispositifs de formation Région soit compétents avec les usages numériques.

Ce réseau, initialement lancé autour de la Formation Ouverte à Distance a largement évolué et s'inscrit aujourd'hui dans une réflexion autour des compétences et de la culture numérique.

Les objectifs de cette rencontre sont de :

    • Présenter un projet de construction d'une offre en réponse à un besoin identifié

    • Présenter la mise en place du MOOC ITYPA 2 en Région Rhône-Alpes adossés à des ateliers pratiques.

    • Recueillir et échanger autour de la perception par les OPCA de l'intérêt d'aller plus loin dans ce travail de construction d'une offre de formation.

5.Présentation de la démarche : FormaVia, expérimentations et projet

Support de présentation

 Présentation des diapositives 1, 2 & 3 par Laurence Achdou

A travers Formavia, l'enjeu est, en s'appuyant sur les travaux menés par des communautés de pratique, de concevoir des dispositifs pouvant s'adresser à l'ensemble du public cible.

Ainsi les « expérimentations C2i2e » ont permis de repérer les contours de l'offre possible en adéquation aux besoins, de mobiliser les parties-prenantes, dans une logique de mise en réseau.

 Présentation des diapositives 4, 5, 6, 7, 8, 9 : Stéphanie Lucien-Brun

Le cadre de référence est celui des 8 compétences clés européennes en lien avec lequel une réflexion s'est construite sur la professionnalisation des acteurs. Avec une conviction partagée : les acteurs de la formation continue et de la médiation numérique sont les acteurs clés d'une diffusion des bonnes pratiques vis à vis de l'ensemble des stagiaires de la formation continue.
Le contexte d'une société "hyperconnectée" est déterminant dans la nécessité à la fois de penser et agir pour accompagner les acteurs.

 Une démarche collective via la communauté de pratiques « compétences numériques professionnelles » (30 personnes venant de 20 structures) a abouti à la réalisation d'un Cahier des Charges structurant répondant aux besoins des publics, des organismes et des OPCA.

Il permet des passerelles vers les certifications existantes :

 Ce projet est ancré dans une construction collaborative et en toute transparence, l'ensemble des travaux est maintenant disponible en ligne depuis Août 2013 et les documents produits sont sous licence Creative Commons BY-SA (http://creativecommons.fr/). L'enjeu est de développer et permettre de certifier les compétences des formateurs, médiateurs numériques et une cible élargie.

Présentation de la diapositive 10 : Stéphane Leprince

Le déroulé général de la démarche a été guidé par une idée centrale : amener les formateurs et médiateurs/animateurs numériques vers des usages numériques enrichis dans le cadre de leurs actions pédagogiques.

Dans un premier temps, un travail important a été mené afin d'identifier et « adapter » un référentiel à l'usage des formateurs et médiateurs/animateurs numériques. Ce travail s'est fait à partir du référentiel du C2i2e (orienté éducation nationale).

Un rapprochement s'est opéré avec l'Université pour optimiser la pertinence du dispositif et renforcer sa reconnaissance (place de l'Université dans la certification).

Au même moment, La MINES (Mission Numérique de l'Enseignement Supérieur - http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid24149/dgesip.html#numerique) lançait une expérimentation nationale. Le partenariat avec l'Université Lyon 1 a permis, notamment, la co-construction d'un référentiel commun.

16 « beta-testeurs » se sont engagés dans une phase 1, puis un déploiement du dispositif s'est fait en direction de 40 formateurs.

Ce travail des acteurs de Lyon 1 et de FormaVia s'est cristallisé dans un bilan d'expérimentation diffusé en ligne et vers le Ministère (qui avait contribué au financement de l'expérimentation)

 Présentation des diapositives 11 et 12 : Gaëlle Reynard

Les chiffres des expérimentations font ressortir l'importance d'ancrage de ce type de formation dans les actions pédagogiques. A titre d'exemples, pour l'ACFAL, depuis Juillet 2013, deux formateurs ont intégré dans leurs pratiques professionnelles des outils, approches liés à leur parcours de formation mené dans le cadre de la phase 2 de l'expérimentation.

 Présentation des diapositives 13 et 14 : Stéphanie Lucien-Brun

Pour mieux répondre aux attentes des professionnels concernés, le dispositif a été modifié afin de ne pas proposer que des parcours de formation « conduisant » au C2I2E mais de soutenir un développement des compétences numériques avec pour certains, plus à l'aise, la possibilité de se certifier en lien avec l'Université via le C2i2e.

Présentation des diapositives 15, 16, 17 : François Duport

Les publics cibles sont pensés de façon « concentrique » : un cœur de cible : formateurs et acteurs de la médiation numérique mais de façon élargie un ensemble d'autres acteurs concerné par les questions de médiation numérique, d'accès aux connaissances, etc.

La question à résoudre est bien celle de faire passer l'ensemble d'une population à la culture numérique rapidement à faible coût.

Le public cible représente entre 5.000 et 10.000 personnes.

Sachant qu'il manque d'une offre de formation généraliste à la culture numérique.

 Présentation des diapositives 19 et 20 : Chantal Dumont

Le parcours imaginé se déroule à partir de modules sur une période de 9 mois. Le lien est fait avec les référentiels existants (B2i A, issu du B2I Formation), C2i, C2i2e (sans oublier le lien avec les déclinaisons professionnelles).

Les trois parcours sont inscrits dans la même temporalité.

 Présentation des diapositives 22, 23, 24 : Guy Pastre

Les MOOC (Massive Online Open Course) se développent à une vitesse considérable.

Cf rapide panorama de Juin 2013 : http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/juin-2013/etat-des-lieux-des-moocs

Initiés par des Universités, ils sont maintenant portés par un ensemble d'autres acteurs.

Un des MOOC francophones qui a connu le plus grand succès est le MOOC Itypa (Internet Tout Y est Pour Apprendre) qui s'est déroulé fin 2012.

Plus de 1.000 participants se sont engagés, avec des échanges qui se sont prolongés jusqu'à l'organisation de présentiels. Par exemple, la m@ison de Grigny a proposé un temps de rassemblement.

Ces rassemblements répondent à une demande nécessaire pour préserver et augmenter la dynamique pédagogique et soutenir le réseau.

Un autre MOOC qui a très bien fonctionné est celui de la gestion de projet (http://gestiondeprojet.pm/mooc-gestion-de-projet/). La 1ère édition a rassemblé plus de 3.000 personnes. La seconde saison débute en septembre avec plus de 9 000 inscrits.

La formation avec support MOOC est une formation, pour autant l'ingénierie pédagogique est différente.


Le MOOC Itypa 2 se déroulera à partir du 10 octobre 2013. Il s’appuie sur une plate-forme Claroline Connect (
fusion de Claroline et Spiral Connect). Dans le cadre de ce MOOC un partenariat avec FormaVia donne lieu à l'accueil d'ateliers (3/lieu) dans une dizaine de lieux de la Région pour tester le la formule « mixte » qui combine activités en ligne et ateliers présentiels.

L'objectif de ce parcours court avec 3 ateliers est de valider l'intérêt que représente une formule mixte (activités en ligne + présentiel) pour ne pas laisser décrocher les stagiaires.

 

Diapo 25, 26, 27: François Duport avec appui de Michel Chong

L'objectif est de penser un « passage à l'échelle », c'est à dire comment passer d'une approche expérimentale, concernant quelques dizaines d'individus à un mode d'action qui permet d'en impliquer des centaines.

La proposition est faite aux OPCA de travailler avec eux pour «beta tester » ce dispositif et partager leurs retours d'expériences.

 

6.Questions et points soulevés par les OPCA

 

  • Intérêt de l'innovation

Démarche très intéressante – en effet certains OPCA sont confrontés à un manque d'innovation de la part des structures adhérentes à ceux-ci. A titre d'exemples, l'UNIFAF lance régulièrement des appels d'offres pour faire émerger des propositions innovantes mais est souvent déçue des réponses reçues.

Les OPCA sont confrontés aux problématiques à la fois de financement et de temps et ce type de dispositif représente un intérêt certain. Le numérique est une réponse possible à ces difficultés et cela fait écho à des projets de FOAD.

 

  • Problème de l'imputabilité

Les personnes présentes des OPCA soulignent que cela n'est pas à l'OPCA de financer la formation de formateurs, en revanche, l'intégration d'une nouvelle approche peut être pris en compte dans le coût de certaines formations.

Une des portes d'entrée possible est donc le plan de formation des Organismes de formation ainsi que la formation des salariés des adhérents des OPCA (tous champs confondus).

Selon les personnes des OPCA présentes, ce sont en fait les organismes de formation les détenteurs du modèle économique. En effet c'est à eux de renforcer les compétences de leurs formateurs.

  • Implication possible des OPCA

Plusieurs implications sont possibles, selon les personnes présentes :

  • réflexion partagée à approfondir avec les OPCA afin d'avancer dans la faisabilité : imputabilité et meilleure identification des autres métiers concernés par cette formation (animateurs, conseillers,…)

  • OPCA ont une dimension « prescriptive » par rapport à leurs adhérents en les orientant dans leurs achats et envers les organismes de formation auxquels sont envoyés les appels d’offre.

  • Mise en place de convention de partenariat et ici nous sommes dans ce cadre avec priorité de financement car besoin d'innovation.

  • Appui à l'identification des parties-prenantes devant être impliquées dans les réflexions (Syndicats professionnels de la formation continue).

 

  • Problème de vocabulaire

Pour faire avancer de projet, l'accent est mis sur l'importance de ne pas s'engager dans une sémantique qui porterait à confusion :

  • le « coaching » est un terme à éviter. Car les actions de « coaching » ne sont pas financées par les OPCA. Il est préférable de parler de formation action dans le cas présent.

  • La notion d'accompagnement, à part pour les « Accompagnements à la VAE », porte à l’ambiguïté.

  • Les notions de formations, formation de formateur, formations-actions, qu'elles soient collectives ou individuelles sont à préférer.

 

7.Prochaines étapes

  • Envoi d'un CR à tous, avec coordonnées – et mise en ligne sur la plate-forme Formavia, une fois celui-ci validé par les personnes présentes,

  • Organiser une prochaine réunion technique imputabilité ?

  • Rendez-vous donné pour la journée « Itypa RRA de décembre », dont la date n'est pas encore calée pour ceux qui veulent avoir un retour apprenant,

  • Disposition des animateurs et membres de la communauté pour échanges.

 

  1. Annexes

 

    1. Documents de référence et remis aux participants

Présentation visuelle en ligne

Version finale du cahier des charges

Comparatif des référentiels B2i, C2i niveau 1 et C2i2e

Comparatif de l'offre nationale de formation et certification C2i2e

Comparatif de l'offre nationale de formation et certification C2i2e - version en ligne modifiable

 

Annexe 1 - Liste des personnes présentes et de leur structure

 

Prénom

Nom

Structure et fonction

Laurence

Achdou

Direction de la formation continue – Région Rhône - Alpes

Sylvie

Boulenger

FORMASYMPTOTE

Michel

Chong

AFPA

Réjane

Deschamps

OPCA FORCO

Chantal

Dumont

FOAD Emplois

François

Duport

Items pour Formavia

Sylvain

Exertier

Uniformation

Philippe

Fagot

AGEFOS PME

Franck

Hashas

Items pour Formavia

Philippe

Lejaille

UNIFAF

André

Lechevalier

Infipp

Stéphane

Leprince

Adea

Stéphanie

Lucien-Brun

La fabrique à liens pour Formavia

Fatia

Metatla

IFIP Conseil

Guy

Pastre

La M@ison/Coraia

Kheme

Phomphakdy

SAMATH

Gaëlle

Reynard

ACFAL

compte-rendu


Serait il possible d'avoir les noms et fonctions des personnes des différents OPCA présents lors de cette rencontre, merci

LEPRINCE Stéphane le 17 Novembre 2013

Stéphane,

La page wiki a été complétée. En effet, cela n'avait pas été ajoutée pour ne pas mettre "en dur" les coordonnées des uns et des autres. Donc liste, sans les mails..mais ceux-ci sont disponibles, les uns et les autres ayant donné leur accord.

Stéphanie

 

Stéphanie Lucien-Brun le 22 Novembre 2013