Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

La veille racontée par un animateur EPN   Lecture : Public, Modification : Groupe: C2i2e Phase 2

Télécharger en PDF Page lue par 13 membre(s) et 39452 affichage(s)

Dernière mise à jour le 2 Mars 2012 par Jézabel Roullée

3ième microconférence qui a permis à Aissa, candidat au C2i2e, animateur d'EPN de raconter comment il organise sa veille et d'échanger avec les autres participants.

>> visionnez la vidéo : http://dai.ly/x7jqF9

- Qu'est-ce qui a motivé le choix de ces outils au départ ? Depuis quand pratiques-tu ta veille ?
C'est la pratique des autres animateurs  ainsi que le bouche à oreille qui l'a orienté à utiliser Netvibes et Twitter.
Il pratique sa veille depuis 4/5 ans, il a commencé avec les favoris sur internet, puis Delicious.

- La sauvegarde de sa veille sur différents supports/outils semble nécessaire (cf. mésaventure Délicious) : comment exporter une veille d'un outil à un autre ? Quelles sont les passerelles possibles entre les outils ?
Aissa procède par l'export et l'enregistrement sur clés USB des liens crées. Pas de passage d'un outil à un autre, sauf pour les liens trés intéressants qui sont stockés sur Netvibes.
Guy parle d'une extension Firefox "read it later" : http://readitlaterlist.com/firefox/ qui permet de collecter des sources et de les organiser plus tard.
Stéphane explique qu'il utilise plusieurs outils pour ne pas mettre "tous ses oeufs dans le même panier"
La meilleure sauvegarde consiste à utiliser les fonctionnalités d'exports des outils, Caroline parle de synchronisation des favoris avec firefox
La fonction d'imports/exports réguliers vers les marques pages c'est une sauvergarde : si l'ordinateur ou le cloud font défaut, l'un sauvera l'autre. Les exports sont possibles dans la plupart des cas sous la forme de fichiers de "favoris" ou sous forme de fichiers OPML, (les sources de flux RSS dans Netvibes par exemple)

- Dans la masse de tes signets, pratique-tu une indexation (mots clés, résumés) ?

Sur Délicious, le tags le permet, mais la difficulté est de bien savoir marquer les sources. Pour cela François Duport expliquait (dans l'autre microconf) sa stratégie de mettre beaucoup de tags pour retrouver ces sources, car il sait que le schéma d'une pensée prend toujours des chemins différents. Sur Netvibes, la personnalisation se fait par un mémo.

- La question de la perennité des articles (accessibles le Jour J et plus dans 1 mois ) est posée :
Guy travaille beaucoup sur les liens, sur leurs mis à disposition, puis il procède à des sauvegardes physiques sur un disque dur (téléchargement PDF pour les guides, exports PDF des articles intéressants) pour les ressources importantes. Stéphane précise qu'il partage également des documents importants sur des serveurs/ plateformes dédidés avec ces apprenants / formateurs.
Instapaper / Evernote = permet de photocopier une page internet // rendre sa ressource disponible et accessible depuis l'ordi, tel, tablette...

- A quel moment réalises-tu cette veille ? Aissa animateur EPN, indique que sa veille est faite sur son temps pro. Le fait de travailler dans une bibliothèque facilite ce temps de lecture, mais il est conscience que cette activité n'est pas vu d'un bon oeil par tous les employeurs, qui pensent que cela se fait au détriment de l'avancement d'un projet.

- Une compétence ou une expérience à acquérir?
Aissa se demande si en tant qu'animateur EPN, la "veille" est une compétence à avoir ou une expérience à aquérir. Stéphane et Guy partagent le même constat : la difficulté de définir une méthologie de veille. La veille est contextuelle, la démarche est différente en fonction des  structures.
Dans nos métiers aux pratiques trés évolutives, la veille est nécessaire, après sa forme varie en fonction des métiers, des contextes.
Aussi, Aissa exprime le besoin d'une formation sur la veille.

 Guy essaye d'organiser une veille à plusieurs détentes en fonction du temps qu'il peut y consacrer :

•    La veille posée  : elle correspond aux newsletters,  liste de diffusions que je reçoit  dans ma boite mail. Je rajouterai dans  cette catégorie aussi, une  lecture plus approfondie de facebook (mon compte et celui de la m@ison)
•    La veille structurée : via les flux rss, illustrée par mon univers netvibes et les articles que j'essaie de publier sur mon blog
•    La veille calculée  : via également les flux rss  c'est celles que je parcours à minima  chaque matin en utilisant "les  marques pages dynamiques" de mon  navigateur (firefox).
 •   La veille spontanée :  Principalement réalisée sur twitter  (et complétée par les alertes  Facebook) il s'agit la plus de gérer des  alertes et de récupérer des  liens à la volée. Pour ça j'utilise 2  extensions du navigateur firefox :  Yoono et Echofon

   

- Pourquoi ne pas partager ton espace Netvibes? Tu pourrais le rendre public?
Cela  pose toujours la question de la multiplicité des outils. Chacun fait de  la veille à titre individuel, donc chacun refait la veille des autres  etc...
Quid d'un outil de veille collaboratif, centralisateur pour un réseau de même structures (type EPN) ?
Netvibes contribue à donner une image numérique, centre de ressources du lieu. Cela rend service aux usagers et donne une image publique.
Partager sa veille c'est apporter une plue-value à son travail. La force de veille d'un réseau est démultiplié. Il faut arriver à repérer les "bons veilleurs".
Aissa se pose la question de savoir si sa veille est pertinente pour être partagée. Guy pense qu'à partir du moment où on veille, et que cela est pertinent pour soi, cela le sera pour les autres. Dans un premier temps Aissa faisait une veille "foure-tout" personnelle qu'il n'ose pas partager, il prend conscience de l'intérêt de la partager grâce aux travaux du C2i2e.

Sur la notion de partage les outils de mise en forme évoqués par François  lors de la précédente micro conférence comme Scoop.it ou paper.li sont  une façon de partager sa veille.
Guy utilisait yoono  qui permettait de partager ses marques. Sa veille est ouverte comme celle de Stéphane sur Peartrees par exemple.

André débute sa pratique de veille avec Pearltrees qui offre une représentation mentale qui lui correspond bien (vis à vis de la carte heuristique). Réjane est impatience des rencontres pratiques pour se perfectionner sur cet outil.

Présents : - Réjane ALIOUCHE - Stéphane LEPRINCE - Jézabel ROULLEE - André Lechevalier  - Caroline GALUMBO - Guy Pastre - Loïc GERVAIS

, , , ,