Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 6 membre(s) et 4866 affichage(s)

[Help] Des logiciels d'évaluation pour les primo débutants (Accès: Lecture : Public)

le 29 Novembre 2011 par loicgervais   Commentaires (6)

Bonjour à tous.

 

J'aimerais avoir vos retours d'expérience sur l'item B43 du référentiel. ( Exploiter les résultats produits par des logiciels d’évaluation des apprenants. )

 

En ce qui me concerne les apprenants sont des primo débutants qui n'ont aucune compétence dans l'usage des nouvelles technologies.

Les premiers apprentissage des outils se font donc autour de la manipulation du souris, du clavier et de l'environnement de travail.

Cet apprentissage se fait au cours d'un parcours organisé en 6 scéance de 2 heures (de 5 à 8 apprenants) à raison d'une séance par semaine.

Parcours 1 apprendre et comprendre l'ordinateur 

Module # 1 Premier Pas sur l’ordinateur 3 séances

  • Manipuler d'une fenêtre (déplacer, agrandir, diminuer, minimiser, fermer)

  • Manipulation du menu démarrer (accéder à un répertoire, à un programme)

  • Créer un dossier (sur le bureau, dans un répertoire, dans un dossier)

  • Clic droit (lire le menu contextuel, pointer, cliquer)

  • Effectuer un glisser déposer (du bureau vers une fenêtre, d'une fenêtre à une autre)

Module # 2 Environnement de Travail 3 séances

  • Manipuler plusieurs fenêtres, gestion de la barre des tâches

  • Effectuer un copier coller et couper coller

  • Ajouter, supprimer des raccourcis sur le bureau

  • Personnaliser son menu démarrer

  • Gérer les périphériques (clef USB)

 

De votre point de vue comment évaluer ces compétences en ligne ?

Connaissez vous des outils d'évaluation accessibles aux primo débutants ?

Dans l'idéal, je suis preneur d'outil d'évaluation en ligne adaptable également à des publics en situation d'illetrisme (Français langue Etrangère) ?

Comment évaluez-vous les primo débutants ?

 

merci à vous.

Loïc,

Pour les "primo-débutants", nous avions imaginé un mode de fonctionnement reposant sur une auto-évalaution, confirmée, ou non, par l'animateur.

Un exemple en téléchargement - je peux te retrouver tout ceux que nous avions faits (je pense...).

Pour chacun des modules, nous avons "découpé" les compétences travaillées, afin que les apprenants puissent eux-mêmes évaluer ce qu'ils arrivaient à faire ou non, avec une colonne réservée à l'animateur.

L'objectif était: de valoriser les apprentissages, de moduler la progression, de rendre visible et positiver la prise d'autonomie (le public concerné était constitué de personnes handicapées pouvant avoir une faible estime de leur capacité de progression).

Le mot "défis" avait quelque chose de plus "positif" qu'évaluation, on relève un défi, on ne "reçoit" pas une évaluation..

++

Stéphanie

Stéphanie Lucien-Brun le 29 Novembre 2011

Au final pour les primos débutants tu n'utilises pas de logiciel d'évaluation.

Ce qui n'empêche en rien d'évaluer les compétences bien entendu.

Reste à vérifier si évaluer un apprenant sans utiliser de logciel d'évaluation est conforme avec l'item B43 qui demande à exploitier des résultats fournis par des logciels d'évaluation.

D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi il y a cette fixation sur l'utilisation d'un logiciel d'évaluation.

J'entends que dans certains cas cela est très utile de pouvoir concevoir une plateforme moodle avec des test d'évalations pour du b2i adultes, bon d'ailleurs je vais étudier cette piste pour 2012.

Cependant pour ma cyber mamie Bernadette, 82 ans, le B2i c'est pas son attente.

Quand Bernadette fait la démarche de venir dans un EPN pour apprendre à cliquer, cela me parait compliquer de l'évaluer via un logiciel. C'est vraiment ce type de public que je reçois. l'évaluation se fait par l'action ou par un petit questionnaire comme le tien.

 

Merci Stéphanie en tout cas.

loicgervais le 30 Novembre 2011

Bonjour Loïc,

je comprends tout à fait ton problème pour avoir rencontré le même. je n'utilise pas de logiciel d'évaluation pour mes primos débutants ni pour les autres d'ailleurs.

je crois qu'ils attendent vraiment qu'on traite de l'exploitation des résultats d'un logiciel d'évaluation. je ne suis pas certaine que tu puisses valider la compétence en parlant des résultats des évaluation en contexte.

Du coup, pour valider la compétence B4.3 j'ai parlé de logiciels d'évaluation que j'avais testé du côté apprenant lorsque j'ai suivi une formation en anglais dans le cadre de mon DIF. tu n'as jamais suivi de formation pendant laquelle tu as obtenu tes résultats tout droit sorti d'un logiciel d'évaluation ?

J'ai également parlé d'un projet d'équipe qui vient de débuter de création de test de positionnement en ligne en fr et math.

bon courage

Gaëlle REYNARD le 30 Novembre 2011

On peut aussi formuler la question autrement :

Que veut dire évaluer et pour quels objectifs ? Est ce qu'une évaluation est toujours nécessaire ? Quels ont les types d'évaluation (à chaud, à froid, auto-évaluation, etc) ? Quels intérêts, limites d'utiliser des logiciels d'évaluation ? Au final, cela permet de dire, j'ai bien compris la compétence attendue mais dans mon cas de figures, je ne l'utilise pas directement.

Pour moi, dans le cas de Loïc, on est plus dans des outils d'auto évaluation et/ou de positionnement avec courbe de progression. C'est-à-dire :

positionnement 1 : Mme Michu ne sait pas manier sa souris...

positionnement 2 : Mme Michu maitrise le mail..... 

etc.

François Duport le 30 Novembre 2011

merci Gaëlle pour ta piste.

Du coup je vais faire le test PIM en auto évaluation pour argumenter la compétence B43.

loicgervais le 30 Novembre 2011

La Compétence B43 n'exige pas de l'apprenant que ce dernier utilise un outil d'évaluation : il est bien question de la compétence de l'enseignant ou du formateur.

L'évaluation rend compte d'un état en vue de prendre une décision (attribuer un diplome, conditionner le futur de l'action, mettre en place une ré médiation, faire évoluer un dispositif...). Je pense que l'on peut explorer cette compétence suivant 2 axes : l'évaluation des apprenants d'une part et, à défaut, l'évaluation des enseignements (ou des formations ou des dipositifs) d'autre part.

* Appliqué a l'évaluation des apprenants : Les logiciels utilisés dans les conseils de classes des collèges et lycées permettent de rendre compte du niveau des élèves et de faciliter les prises de décision du conseil de classe. Un prof qui exploite des résultats d'évaluation de sa classe va pouvoir orienter certains élèves vers des aides individualisées ou mettre en place une pédagogie différenciée... Appliqué au B2i les outils permettent (selon le rôle que l'on joue dans le processus) d'observer les résultats en cours d'acquisiton et donc de prendre des décisions. Les modules SCORM dans les plateforme pédagogiques permettent d'observer la progression du parcours des apprenants. A ce titre les modules SCORM dans les LMS intègrent des outils de suivi pédagogique. 

* Appliqué à l'évaluation des enseignements : cette voie me parait intéressante à exploiter quand on cherche a objectiver sur une formation ou un dispositif : quelle est votre pratique évaluative de vos dispositifs de formation ?

 

jean-michel Jullien le 3 Décembre 2011